Le Bébélé : de l’histoire à la tradition

Apparue au moment de la traite négrière aux Antilles, le Bébélé est un mets originaire de l’île de Marie-Galante. Sachez qu’en termes de gastronomie guadeloupéenne, il représente une véritable institution. Composé de tripes et de bananes vertes, ce plat typique titillera vos sens par son originalité.

Un plat authentique

Considéré comme un véritable festin du temps de l’esclavage, le Bébélé a conservé cette valeur jusqu’à nos jours pour devenir un incontournable repas de famille en Guadeloupe. En plus de son histoire, l’authenticité de la recette réside dans le fait qu’elle contient des bananes vertes ainsi que des fruits de l’arbre à pain. Ce sont des ingrédients qui constituent les piliers de la gastronomie guadeloupéenne. Aujourd’hui, ce plat est de rigueur pour une journée de détente ou une journée à la plage en famille. Le rater reviendrait à aller en Italie sans déguster leurs pâtes.

Des ingrédients pour le plaisir des papilles

Le Bébélé peut être qualifié de soupe « repas » où sont réunis ignames, tripes, boulettes à base de farine, fruits à pains, citron et autres. Il faut savoir que lorsque les maîtres donnaient à leurs esclaves les abats des bœufs, les femmes se mettaient alors à les cuisiner en les agrémentant avec un peu de tout ce qu’elles trouvaient dans leur case. Les femmes antillaises ont, depuis, sublimé cette recette de pauvre avec des épices, des légumes, queues de cochon et lardons pour en faire un plat gouteux et somptueux à souhait.

La préparation :

Bien nettoyer les tripes, les citronner et les couper en petits morceaux. Rincer et couper les queues de cochon en petits morceaux. Tailler les lardons de la même façon. Placer les tripes préalablement blanchies dans une cocotte pour les faire cuire avec les lardons et queues de cochon. Hacher finement oignons, ails, thym et ajouter le tout aux tripes. Saler et poivrer. Ajouter, ensuite, les fruits et légumes en dés, les dombrés, puis, couvrir l’ensemble avec de l’eau. Faire mijoter le tout à feu doux jusqu’à ce que le mélange soit bien épais. Pendant la cuisson, mélanger de temps à autre. Lorsqu’il apparaît bien crémeux, cela signifie que le Bébélé est prêt.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

languesenfete.fr